• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le Directeur Général du FEICOM, Philippe Camille AKOA, a reçu une délégation de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriales du Niger dans le cadre d’une visite d’études et de coopération au Cameroun le 16 août 2017.

Le Directeur Général du FEICOM, Philippe Camille AKOA, a reçu le 16 août 2017, le Directeur Général de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriales du Niger (ANFICT), Hamidou GARBA MAMADOU. Celui-ci était accompagné du Chef de Département des Financements et Suivi, Abdou SALAM AMADOU et de l’Assistant Technique en appui à cette agence, Christian SEILER.
Cette visite organisée par le Réseau des Institutions Africaines de Financement des Collectivités locales (RIAFCO), et dont le Directeur Général du FEICOM en est le Président, a pour objectif de permettre aux dirigeants de l’ANFICT de s’imprégner de l’expérience du FEICOM dans le domaine de la mobilisation des ressources financières et du financement du développement local.

Par la suite, la délégation nigérienne, a été conduite à la Direction des Collectivités Territoriales Décentralisées. A cet effet, le Directeur, Etienne OWONO OWONO, a expliqué les mécanismes de financement de la décentralisation au Cameroun à ladite délégation. 

 

Plus tard dans la soirée, les nigériens, sous la houlette du Directeur Général du FEICOM, ont été reçus en audience par le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Jean Claude MBWENTCHOU (MINHDU). Durant cet entretien, le MINHDU a évoqué les missions de son département ministériel et mis l’emphase sur les projets majeurs qui y sont en cours. L’urbaniste, a en outre indiqué que le FEICOM est gestionnaire d’une ligne ouverte par le Crédit Foncier du Cameroun au FEICOM, en faveur des Communes bénéficiaires du Programme de Construction des Cités Municipales (PCCM).


Partenaire privilégié des Communes camerounaises et bras séculier de l’Etat dans la mise en œuvre du processus de décentralisation, le FEICOM assure l’assistance conseil des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) et le renforcement des capacités des élus locaux en matière de gestion des collectivités. Il affiche aujourd’hui, une expérience et une expertise internationalement reconnues, des réalisations majeures dans le domaine des infrastructures, de l’architecture et des services sociaux de base. C’est ainsi que plusieurs délégations de pays africains désireux de s’inspirer de son exemple, effectuent régulièrement des visites de benchmarking en son sein de l’organisme.
Pour l’organisation pratique de cette visite qui s’étale jusqu’au 20 août 2017, des rencontres sont prévues au Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, des Finances et des Relations Extérieures ; à l’Association des Communes et Villes Unies du Cameroun, au Programme National de Formation aux Métiers de la Ville, au Bureau de la GIZ, au siège du RIAFCO et dans les Communes de la Région du Centre à l’instar des Communes de Yaoundé 4e, d’Obala et de Mfou.


Muriel Capitoline ELOMO

 



Réactions suite à la première journée de travail de la délégation régionale au FEICOM

« Le FEICOM a une expérience avérée sur le plan national et international » Jean Claude MBWENTCHOU, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain
« Je félicite le Directeur Général du FEICOM qui a reçu son homologue du Niger dans le cadre de cette visite d’études et de coopération. C’est un partenariat gagnant et Sud-Sud d’expériences. Nos frères du Niger sont venus s’inspirer de l’expérience camerounaise et nous voulons appuyer cette démarche. Car le FEICOM a une expérience avérée sur le plan national et international dans le cadre de l’appui aux Collectivités Territoriales Décentralisées. Ainsi, il ne saurait ne pas appuyer une structure africaine dans ses missions. Nous profitons de cette visite pour partager l’expérience du FEICOM en matière de développement durable des villes. Ce qui devrait également s’inspirer des autres expériences. C’est en échangeant les expériences qu’on peut évoluer. Et nous devons montrer aux voisins que nous sommes une Afrique en miniature. Le FEICOM fait la fierté du Cameroun et a gagné plusieurs prix à l’international. C’est un organisme certifié à la norme internationale ISO. Il a reçu un Prix international d’ONU-HABITAT, pour les établissements humains. Pour parvenir à des villes saines et propres, il faut une prise de conscience. Il faut que les africains sachent que la ville est un pôle de développement. Car la ville est un lieu de brassage. Nous avons des coopérations avec des institutions internationales parce qu’il faut être ensemble pour avancer. »


« Le FEICOM nous a édifiés » Hamidou GARBA MAMADOU, Directeur Général de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriales du Niger (ANFICT)
« L’Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriales du Niger a commencé ses activités en 2013. Vu les informations que j’avais reçues sur le FEICOM, j’ai voulu venir au Cameroun pour effectuer une visite de coopération au FEICOM, afin d’échanger sur les expériences vécues et avoir des orientations pour que notre agence puisse décoller véritablement. Nous sommes venus voir la structuration du FEICOM et savoir quels sont les partenariats qu’il a établi avec les ministères sectoriels. Nos deux structures sont spécialisées dans le financement des collectivités territoriales. Et nos Etats respectifs ont fait le choix de faire une décentralisation pour booster le développement. Ainsi, nous devons satisfaire les populations et n’avons pas droit à l’erreur.  Nous devons partager nos expériences pour percevoir les enjeux et trouver des solutions adéquates par rapport aux difficultés rencontrées. La décentralisation au Niger est récente parce que les premiers Maires ont été élus en 2004. Cette décentralisation a été interrompue en 2010 par le coup d’Etat. Et en 2011, il y a eu la 2e promotion des Conseillers élus. La décentralisation au Niger avance timidement au Niger. Nous avons appris beaucoup de choses. La Direction Générale du FEICOM nous a édifiés par des exposés sur plusieurs points que nous allons capitaliser, notamment en ce qui concerne le circuit financier et celui du Trésor. Nous sommes émerveillés d’entendre qu’au niveau du FEICOM, il y a un cadre de concertation avec le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. Nous avons aussi suivi avec beaucoup d’intérêt, les dispositions prises sur la question relative au transfert de compétences et de ressources. Ce sont des choses qui nous préoccupent et qui sont d’actualité au Niger. »


« La décentralisation est le bon chemin pour le développement » Philippe Camille AKOA, Directeur Général
« C’est un grand honneur pour le FEICOM de recevoir, la mission conduite par l’ANFICT du Niger dans le cadre d’un voyages d’études et d’expériences. Nous avons reçu ces dernières années, un certain nombre d’institutions dans des pays frères. Mais le FEICOM a également effectué des visites au Mali et au Burkina Faso. Etant l’institution qui préside le Réseau des Institutions Africaines de Financement des Collectivités locales (RIAFCO), le FEICOM est doublement fier par cette visite nigérienne. Comme l’a dit le Directeur Général de l’ANFICT, nous avons expliqué les missions et le fonctionnement de l’organisme et la délégation nigérienne nous a également dit ce qui est fait dans ce pays. Nous nous rendons compte nous avons des procédés similaires. Et de nos échanges, il est apparu que beaucoup de choses positives se faisaient de parts et d’autres. Ce sont des missions qui nous permettent de renforcer ce que nos pays font déjà et qui demandent aux Etats d’aller vers la décentralisation qui est le bon chemin pour le développement. S’il y a une réussite pour le FEICOM, l’honneur revient aux pouvoirs publics qui ont eu l’idée de le créer en 1974. Et le Gouvernement camerounais accorde une importance capitale à cette institution qui a connu une très grande évolution. Le FEICOM a également connu un certain nombre de difficultés. Les pouvoirs publics ont un regard particulier sur cette institution et nous l’avons ressenti avec la célébration de nos 40 ans placée sous le haut patronage de la présidence de la République. Cela démontre que cette institution est suivie et nous attelons à tout faire pour garder cette confiance des pouvoirs publics. »


Propos recueillis par Muriel Capitoline ELOMO


Prix National FEICOM

Actualités FEICOM

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Dans nos Communes

Nos réalisations

NGAOUNDAL.jpgGUIDER.jpgBERTOUA.jpgMENGUEME.jpgTIBATI.jpgBATOURI.jpgBIYOUHA.jpgTIKO.jpgBINDINBA.jpgGAROUA 3.jpgMELONG.jpgEBONE.jpgNDIKINIMEKI.jpgNYAMBAKA.jpgEDEA.jpgMAROUA 1.jpgNKAMBE.jpgFUNDONG.jpgNSEM.jpgNKUM.jpgNKOLAFAMBA.jpgBAFUT.jpgEcole + cycle complet NGAOUI 1 (2).JPGYABASSI.jpgKUMBO.jpgLAGDO.jpgPENJA.jpgBAMENDA.jpgKOUTABA.jpgMBE.jpgREY BOUBA.jpgBATIBO.jpgNDOM.jpgBAZOU.jpgFONFUKA.jpgBIKOK.jpgMAYO BALEO.jpgMESSAMENA.jpgBANWA2.jpgKRIBI.jpgBERTOUA2.jpgBARNAKE.jpgBENAKUMA.jpgDJOUM.jpgMENGANG.jpgMENGANG2.jpgLEMBE YEZOUM.jpgPENJA2.jpgDZIGALAO.jpgPITOA.jpgBELO.jpgMBOMA.jpgENDOM.jpgGAROUA BOULAI.jpgNGAOUNDERE3.jpgNGUIBASSAL.jpgWINA.jpgMAMDAMBA.jpgELAK OKU.jpgMUYUKA.jpgTEKE.jpgYAOUNDE1.jpgCAMPO.jpgYAOUNDE 4.jpgAKO.jpgCENTRE TOURISTIQUE DE YOKO.pngBOKITO.jpgBUEA.jpgBIPINDI.jpgOKOLA.jpgMEIGANGA.jpgNANGA EBOKO.jpgSANGMELIMA.jpgHINA.jpgMAROUA.jpgFORU AWA.jpgBONALEA.jpgBALI.jpgAKWAYA.jpgMANOKA.jpgDOULA CENTRE.jpg

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30