• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Le Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) a reçu le 13 avril 2018, la visite d’une délégation du Programme d’Appui aux Communautés Villageoises de Guinée-Conakry (PACV) conduite par Monsieur Traoré Moussa Philan, Conseiller Technique Principal au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de Guinée (MINATD).

Cette délégation qu’accompagnait Madame Marie Madeleine NGA, Coordonnatrice du programme National de Développement Participatif (PNDO/Cameroun) était composé de Messieurs Mohamed SIKHE CAMARA, Directeur de la Décentralisation au MINATD, Mamadou DRAME TOURE, Président de l’Association Nationale des Communes de Guinée et Maire de la Commune de Kindia, Alhassane AMITA TOURE, SAKOUVOGNI Augustin et N’FANSOU SYLKA respectivement Coordonnateur National, responsable Technique des Opérations et Responsable du Suivi-Evaluation au PACV.

Cette visite rentre dans les activités de la plateforme de dialogue thématique des programmes de développement  local financés par la Banque Mondiale au Sénégal, en Guinée et au Cameroun. Pour la délégation guinéenne, cette visite avait pour objectif de s’imprégner de l’expérience du FEICOM en matière d’accompagnement des Collectivités Territoriales Décentralisées, dans la perspective de l’entrée en activité de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales de Guinée (ANAFIC), nouvellement créée en Guinée pour capitaliser les acquis du PACV.

Au cours des échanges avec ces visiteurs, le Directeur Général a présenté les missions, les ressources, les activités, les réalisations et les projets majeurs du FEICOM notamment dans le cadre de la mise en œuvre du processus de décentralisation au Cameroun. Il a insisté sur l’originalité du système camerounais de péréquation  qui est bâti sur des ressources pérennes d’origine fiscale. A ce sujet, il a relevé que la solidarité et le développement harmonieux des Collectivités Territoriales Décentralisées sont les principes qui sous-tendent les actions du FEICOM.

Après avoir mis en exergue la place des Magistrats Municipaux dans les instances de décision du FEICIM tant au niveau stratégique qu’opérationnel et les partenariats mis sur pied par l’organisme dans l’accomplissement de ses missions, le Directeur Général a présenté le Réseau des Institutions  Africaines de Financement des Collectivités (RIAFCO) dont il assure la présidence, comme une plateforme panafricaine d’échange de bonnes pratiques en matière de financement des projets au niveau local.



A son tour, la délégation guinéenne a présenté l’objet de la visite et les réalisations de l’Etat guinéen en matière de décentralisation, les objectifs, les mécanismes d’intervention, les activités, les réalisations et les critères d’éligibilité des Communes aux financements du PACV. On retiendra des différentes prises de parole des membres de cette délégation, que le développement local et la décentralisation sont des priorités de l’Etat guinéen. C’est pourquoi, dans le cadre de la coopération internationale, un programme chargé d’appuyer les Communautés villageoises a été mis sur pied. Le PACV qui a pour objectif  de doter les communes rurales des capacités humaines, techniques et financières pour réaliser les missions qui leur sont transférées par l’Etat, a été lancé en 2002.

Ce programme a eu  trois phases. La première phase qui va de 2000 à 2009, financée par la Banque Mondiale, le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et l’Agence Française de Développement (AFD), a couvert 159 Communes et financé plus de 1000 micro-projets dans les secteurs tels que l’éducation, la santé, l’agriculture, etc. La seconde phase qui va de 2009 à 2014, a étendu la couverture à l’intégralité du territoire guinéen qui comprend 304 Communes rurales. Elle a financé la réalisation d’infrastructures de base, renforcé la gouvernance locale et les compétences des communes et accompagné les réformes de la décentralisation. La dernière phase qui a commencé en 2015 et qui s’achève cette année, est financée par l’AFD.

L’Etat guinéen entend consolider et pérenniser  les acquis du PACV dans le cadre de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales (ANAFIC), Etablissement Public Administratif (EPA) crée en novembre 2017. Cet EPA qui entrera bientôt en activité, sera chargé de la gestion du Fonds National de Développement des Collectivités Locales (FNDL) qui est alimenté par 15% des ressources minières du pays.

Les échanges entre le FEICOM et la délégation guinéenne se sont poursuivis sur des sujets tels que l’organisation du renforcement des capacités et la gestion des ressources transférées aux Collectivités locales, les relations entre le PACV et les services déconcentrés de l’Etat, les conditions d’accès aux financements du FEICOM ou du PACV, les relations entre le PACV et les associations des Villes et Communes, l’évaluation du PACV du PACV par les bailleurs de fonds, les relations entre le FEICOM et sa tutelle, etc. Après des éclaircissements sur des sujets, la visite s’est poursuivie à l’Observatoire du Développement Local Gilbert BIWOLE et au chantier de construction de l’immeuble siège du FEICOM qui sera inauguré dans les prochains mois.
Après avoir apprécier les réalisations du FEICOM et les acquis du processus de décentralisation au Cameroun, le Chef de la délégation guinéenne  a remercié les autorités camerounaises en particulier le Ministre de la Décentralisation et du Développement Local pour l’accueil, la disponibilité et la qualité des échanges.
A son tour, le Directeur Général du FEICOM a remercié ses visiteurs pour avoir choisi le FEICOM pour l’échange des bonnes pratiques dans le cadre de cette importante visite qui permet de poser les jalons d’une coopération qui pourra se développer dans le futur.
Parcourez la visite en images


Réactions à la fin de la visite


« Le FEICOM est la clé de voûte de tous les projets qui accompagnent les Collectivités Territoriales au Cameroun »
Moussa Philan TRAORE, Conseiller Technique Principal au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation en Guinée  
« Nous sommes venus au FEICOM pour un échange et un partage d’expériences entre deux pays frères qui sont dans l’espace Union Africaine. J’ai été fortement impressionné par ce que j’ai appris au FEICOM et je remercie le Directeur Général pour son expérience. Je repars dans mon pays avec quelque chose de symbolique. La recette intellectuelle n’a pas de prix. A notre arrivée, nous avons échangé sur les projets PNDP et ceux du PACV de Guinée. Et par la suite, j’ai été marqué par la chaleur humaine du FEICOM. Même au niveau du Ministère de la Décentralisation et du Développement local camerounais, nous avons été bien reçus. Le PACV a sa jumelle au Cameroun qui est le PNDP. Et nous sommes tous financés par la Banque Mondiale. Mais on ne pouvait pas venir au Cameroun sans visiter le FEICOM qui est la clé de voûte de tous les projets qui accompagnent les Collectivités Territoriales au Cameroun. Je pars très réconforté par le fait que mon FEICOM à moi qui est déjà créé en Guinée n’est pas encore meublé. Je repars très rassuré. »  

« Nous voulons créer une structure comme le FEICOM en Guinée Conakry »
Coordonnateur du Projet d’Appui aux Communautés Villageoises
« J’ai retenu suffisamment de bonnes choses du FEICOM. Il y a de très bons outils qui sont appliqués au niveau des Collectivités Décentralisées. Il y a de très bonnes pratiques mises en œuvre pour promouvoir davantage le développement. Le FEICOM est une institution qui existe depuis 1974 et qui finance les CTD. Et nous voulons créer une structure comme le FEICOM en Guinée Conakry. Nous avons mis en place le Fonds National de Développement Local. Les textes sont écrits et nous allons beaucoup utiliser les outils que le FEICOM utilise afin de mettre en place le manuel de procédures de nos institutions de financement. Sur le terrain j’ai vu la prise en compte des populations autochtones telles que les pygmées dans la Région de l’Est-Cameroun sous la conduite du PNDP. Il y a des contributions locales qui se font pour mener des activités endogènes. Nous avons également vu des populations dans les zones enclavées et qui se mettent ensemble sans l’aide de l’Etat pour construire un pont ou aménager un point d’eau et cela est une chose remarquable. »

« Nous irons en Guinée avec des acteurs de la décentralisation tels que le FEICOM »
Marie Madeleine NGA, Coordonnatrice du Programme National de Développement Participatif
« Les descentes dans les Communes de Bétaré-Oya et de Mandjou dans la Région de l’Est, ont permis à la délégation guinéenne de toucher du doigt les réalités que nous avons au Cameroun et qu’elle ne connaît pas. Il s’agit notamment de l’accompagnement pour la mise à jour de la comptabilité communale au logiciel SIMBA et le logiciel Proadepe qui fédère l’ensemble des informations qui ont lieu sur le territoire de la Commune. Une fois que le plan communal est réalisé et exécuté, il faut se demander ce qu’on peut faire au sein d’une communauté villageoise pour réaliser des projets. Les solutions endogènes sont donc un des points d’ogre de la troisième phase du PNDP. Nous irons en Guinée dans le cadre d’une coopération Sud-Sud et il s’agira d’un voyage qui sera encadré par les différentes administrations camerounaises et des acteurs de la décentralisation tels que le FEICOM pour aller voir ce qui se fait en Guinée et, voir ce que nous pouvons tirer de leur expérience. »

« Ce dialogue Sud-Sud est d’une très grande importance »
Philippe Camille AKOA, Directeur Général du FEICOM
« Le FEICOM a été très agréablement contacté par le PNDP pour recevoir le PACV de Guinée Conakry. Cette délégation est venue dans le cadre d’un voyage d’étude pour échanger avec le FEICOM qui jouit d’une certaine expérience dans le financement des CTD camerounaises. J’ai été particulièrement touché par les propos du Coordonnateur du PACV qui souhaiterait qu’à l’avenir, une institution pérenne comme le FEICOM soit mise sur pied en Guinée. Et j’ai compris grâce aux exposés de cette délégation que l’organisation administrative est similaire à celle du Cameroun et que nous avons aussi les mêmes préoccupations. A l’issue de ces échanges, je pense que ce dialogue Sud-Sud est d’une très grande importance. »


Propos recueillis par Muriel Capitoline ELOMO


Prix National FEICOM

Actualités FEICOM


Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; Thumbnail has a deprecated constructor in /home/clients/0a08c92aa208ba24a0b0e6b7598e555f/feicom/modules/mod_roknewspager/lib/thumbnail.inc.php on line 19
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Dans nos Communes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Nos réalisations

No images

Coopération & Partenariat

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31