• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Jean Claude MBWENTCHOU, a présidé la cérémonie de lancement officiel de l’étude, en vue de l’élaboration du plan de restructuration des environs de cet édifice le 08 novembre 2017, à Mimboman.

Les environs de l’immeuble siège du FEICOM en construction au quartier Mimboman depuis avril 2014, seront bientôt restructurés. C’est la principale information diffusée par le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain (MINHDU), au cours de la cérémonie de lancement officiel de l’étude, en vue de l’élaboration du plan de restructuration des environs de cet immeuble.
C’était en présence du Préfet du Département du Mfoundi, du représentant du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé, de la représentante du Sous-Préfet de l’Arrondissement de Yaoundé 4e, du Maire de la Commune du même Arrondissement, du Directeur de la Mission d’Aménagement et d’Equipement des Terrains Urbains et Ruraux (MAETUR), des chefs de quartiers et des leaders d’opinions.
Pendant son allocution, le Directeur Général du FEICOM, Philippe Camille AKOA, a souhaité la bienvenue au MINHDU, ainsi qu’à la délégation qui l’accompagnait. Il a également marqué la disponibilité de l’organisme dont il a la charge, à apporter son appui aux équipes de la MAETUR pour la réalisation de cette étude.
Après sa prise de parole, l’assistance a eu droit aux communications des responsables du MINHDU et de la MAETUR. Ces communications ont porté sur les étapes administratives de validation du plan de restructuration, la Présentation des principes de planification selon ONU-HABITAT, la présentation de la méthodologie de travail et du plan d’action de l’étude par la MAETUR et les échanges entre les riverains et les administrations concernées par cette étude.
Il est ressorti de ces exposés que l’étude vise globalement à disposer d’un plan de restructuration d’une zone de 50,5 ha abritant l’immeuble siège du FEICOM et ses environs et intégrant l’aménagement des voies d’accès. L’étude devra plus spécifiquement permettre de déterminer l’accessibilité au siège du FEICOM, d’améliorer la mobilité dans les environs, de concevoir un plan d’aménagement détaillé, de définir les règles d’urbanisme applicables à cette zone et de faire une étude de cadrage environnemental.
Pour le Ministre Jean Claude MBWENTCHOU, « la restructuration urbaine est un ensemble d’actions menées sur des espaces d’aménagement et sur des espaces bâtis de manière anarchique, dégradés ou réalisés en secteur ancien, destinés à l’intégration d’équipements déterminés ou à l’amélioration du tissu urbain des agglomérations. » Pour le Directeur de la MAETUR, Louis Roger MANGA « l’étude confiée à l’entreprise dont il a la charge, constitue la phase I de 50, 5 ha d’un programme de sécurisation du quartier Mimboman qui s’étale sur une superficie totale de 312 ha, pour une durée de 8 mois. »
Pendant cette étude, la mission de la MAETUR sera constituée de 7 étapes à savoir, la concertation et ingénierie sociale, les études préliminaires, l’enquête foncière, l’analyse du site, l’élaboration des prescriptions d’urbanisme, et l’élaboration d’un programme d’intervention et d’une stratégie de mobilisation des ressources ainsi que le montage institutionnel de mise en œuvre. Toutes ces missions se réaliseront suivant une approche participative et inclusive permettant de mettre en commun le savoir-faire et le vécu réel des populations bénéficiaires dans un échange qui s’inscrit dans le cadre des enquêtes de terrain et qui seront complétés par des ateliers de sensibilisation et des consultations publiques tout au long de l’étude.
A la fin de cette étude, la Communauté Urbaine de Yaoundé, par ailleurs Maître d’ouvrage de ce projet, devra disposer des études urbanistiques, des études techniques et d’une étude de cadrage environnemental et social.
Ainsi, le plan d’actions de cette étude prévoit la remise du rapport d’analyse à la suite des enquêtes sur le terrain à la fin du mois de novembre 2017; l’atelier de validation du plan de restructuration en mi-décembre 2017; la remise du règlement d’urbanisme, le programme d’intervention et la stratégie de mobilisation des ressources et le montage institutionnel de mise en œuvre au mois de janvier 2018 ; la remise des études techniques en février 2018 et, la remise du rapport de cadrage environnemental toujours en janvier 2018.

La cérémonie s’est achevée par la visite du chantier de construction de l’immeuble-siège du FEICOM.


Muriel Capitoline ELOMO


Interview
« Nous avons inscrit la restructuration de ce quartier, dans le plan d’investissement du MINHDU de l’année 2017 »
Jean Claude MBWENTCHOU, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain
Monsieur le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, pourquoi avoir organisé toute une cérémonie pour lancer l’étude du plan d’élaboration de restructuration de l’Immeuble siège du FEICOM ?
C’est à la faveur de l’étude de restructuration que nous avons effectué ce déplacement pour son lancement. Ceci est consécutif à la saisine du FEICOM qui devrait construire son nouveau siège sur une superficie d’environ 9000m2. Le FEICOM a saisi le Chef du Gouvernement qui a instruit le MINHDU, architecte de l’Etat à conduire ces travaux. Nos équipes sont descendues sur le terrain et se sont rendues compte que pour désenclaver le FEICOM, il faut s’occuper de tout le quartier. Nous avons fait des termes de référence et en liaison avec la Communauté Urbaine, nous avons inscrit la restructuration de ce quartier, dans le plan d’investissement du MINHDU de l’année 2017.
En quoi va consister cette restructuration ?
Il s’agira de revoir le tissu urbain et de faire un plan avec les voies conformément à la réglementation. Il s’agira également de délester le quartier de tout ce qui est habitat spontané, dans la mesure où, c’est une opération de planification urbaine.
Qu’adviendra-t-il des populations qui sont concernées par cette restructuration ?
A part l’aménagement des voies d’accès, il faudra également faire un assainissement en intégrant les problèmes de drainage. Il s’agit d’une opération concertée. Les populations vont être sensibilisées et c’est le but de ce lancement public et officiel. Le Préfet du Département du Mfoundi nous a fait l’honneur d’être présent à cette cérémonie. La représentante du Sous-Préfet de l’Arrondissement de Yaoundé 4e, le Maire de la Commune du même Arrondissement, les chefs de quartiers, les leaders d’opinions étaient aussi présents pour montrer cette concertation qui doit se faire à la fin de cette opération avec les populations concernées. S’il arrive que certaines maisons soient touchées, nous allons expliquer aux concernés qu’ils doivent quitter la zone. Mais je dois dire qu’il ne s’agit pas d’une éviction. Les populations qui se retrouvent dans les bidonvilles et dans les vallées, savent qu’elles sont sujettes à des dangers de tout genre. L’opération ne consiste pas à chasser les populations. Par contre, nous devons profiter de cette opération pour rendre le quartier attrayant. Et comme je l’ai dit dans mon propos, le Maire de la Commune de Yaoundé 4e doit être l’agent pilote dans cette opération à Yaoundé. Nous l’avons également lancé à Garoua et à Douala. Mais pour Yaoundé qui est la capitale politique, c’est la première fois que cela se fait. Je dois également dire que le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé a beaucoup de projets de rénovations et de restructuration. En ce qui concerne la restructuration et la rénovation, il s’agit d’un règlement d’urbaniste. Nous avons un problème de calendrier à respecter. La MAETUR a été choisie et est outillée pour mener cette étude de restructuration. Nous lui avons demander de respecter le cahier de charges et surtout, de profiter de l’expérience de toutes les parties prenantes concernées par cette étude dont les autorités administratives. Il faudra que toutes ces personnalités et leurs services soient associées à cet exercice.


Interview réalisée par Muriel Capitoline ELOMO


Prix National FEICOM

Actualités FEICOM

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Dans nos Communes

Nos réalisations

BERTOUA2.jpgGAROUA BOULAI.jpgBONALEA.jpgNKOLAFAMBA.jpgBIYOUHA.jpgGUIDER.jpgMENGANG2.jpgTIBATI.jpgBATOURI.jpgPENJA.jpgDZIGALAO.jpgAKO.jpgBOKITO.jpgBINDINBA.jpgFONFUKA.jpgBALI.jpgCAMPO.jpgNDIKINIMEKI.jpgNYAMBAKA.jpgREY BOUBA.jpgTEKE.jpgMBE.jpgSANGMELIMA.jpgDOULA CENTRE.jpgEcole + cycle complet NGAOUI 1 (2).JPGKRIBI.jpgEDEA.jpgMBOMA.jpgDJOUM.jpgBATIBO.jpgNGAOUNDERE3.jpgYAOUNDE1.jpgNKUM.jpgNSEM.jpgNDOM.jpgBUEA.jpgMAMDAMBA.jpgTIKO.jpgBERTOUA.jpgFUNDONG.jpgNANGA EBOKO.jpgMELONG.jpgBAFUT.jpgMANOKA.jpgELAK OKU.jpgNKAMBE.jpgENDOM.jpgBAMENDA.jpgYABASSI.jpgBARNAKE.jpgBENAKUMA.jpgMAROUA 1.jpgBIKOK.jpgGAROUA 3.jpgMENGANG.jpgMENGUEME.jpgMAYO BALEO.jpgMUYUKA.jpgBANWA2.jpgCENTRE TOURISTIQUE DE YOKO.pngBELO.jpgKUMBO.jpgMEIGANGA.jpgPITOA.jpgMAROUA.jpgLEMBE YEZOUM.jpgBIPINDI.jpgNGUIBASSAL.jpgNGAOUNDAL.jpgWINA.jpgMESSAMENA.jpgFORU AWA.jpgBAZOU.jpgYAOUNDE 4.jpgAKWAYA.jpgLAGDO.jpgHINA.jpgKOUTABA.jpgOKOLA.jpgEBONE.jpgPENJA2.jpg

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30