• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

La mission conduite par le Directeur Général du FEICOM et relative à la conception d'un programme d'alimentation en eau potable par énergie solaire se poursuit actuellement à Dakar au Sénégal après l'étape de Brazzaville au Congo.

Ce lundi 20 mars 2017, la mission du FEICOM a été reçue par Monsieur Mansour FAYE, Ministre de l'hydraulique et de l'assainissement. Les discussions ont essentiellement porté sur la vision du Sénégal en matière d'approvisionnement en eau potable notamment en zone rurale. Au cours des échanges, le Directeur Général du FEICOM a présenté les missions, ressources et activités du FEICOM et les mécanismes d'accompagnement des Communes dans la fourniture de l'eau potable aux populations. Il a relevé que l'organisme dans sa stratégie d'intervention, est déterminé à trouver des solutions intégrées à l'accès des populations des Communes à l'eau potable en fonction des différentes zones agroécologiques du Cameroun et de la stratégie du Gouvernement en la matière. L'objectif à terme étant de renforcer la disponibilité de l'eau  potable et l'accessibilité des populations les plus pauvres à cette ressource.
Pour ce qui est de l’expérience sénégalaise qui a été présentée, il a été relevé que la compétence relative à l'approvisionnement en eau potable et à l'assainissement en zone rurale n'a pas été transférée aux Communes. Cette compétence continue à être exercée par l’État central  à travers entre autres, l'Office des Forages Ruraux (OFOR) qui est une entreprise publique de patrimoine créée par l’État il y a 2 ans. La mission a également rencontré le Directeur Général de cette institution qui était entouré pour la circonstance, de ses plus proches collaborateurs. Avec ce dernier, les discussions ont porté sur la gestion des infrastructures hydrauliques en zone rurale et le niveau d'implication des Communes et des populations. Le Directeur Général de l'OFOR a relevé qu'en zone rurale, plusieurs programmes d’approvisionnement en eau potable sont réalisés par l'Etat sur fonds propres ou avec l'appui des bailleurs de fonds internationaux. Les infrastructures une fois réalisées, sont transférées à l'OFOR qui signe des contrats avec les entreprises privées pour leur gestion. Les Communes sont représentées dans les instances de décisions de l'OFOR et des entreprises privées de services. Pour le Gouvernement sénégalais, la solution durable n'est pas dans la gestion communautaire des équipements et des infrastructures hydrauliques mais dans l'affermage avec une forte implication des populations, des Communes et de l’État dans les instances de décision. Ici, l’État doit jouer tout son rôle à travers la définition des normes, la régulation des prix et la définition des cahiers de charge des entreprises de services. Le programme " un foyer, un point d'eau" est actuellement en cours d’implémentation avec la réalisation de 251 forages.


Prix National FEICOM

Actualités FEICOM

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Dans nos Communes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Coopération & Partenariat

  • 1
  • 2
  • 3

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
28
29
30